La foret électrique, projet toulousain de cinéma éphémère

En ce troisième jour de l’European Lab, nous avons rencontré Agnes Salson, qui intervenait sur la table ronde « On the European road » pour parler de son tour d’Europe des cinéma. Ce voyage, réalisé en 2015, avait pour objectif d’aller à la rencontre des nouvelles façon de penser les salles de cinémas indépendantes, plus participatives, parfois éphémères ou incongrues. Elle a documenté toutes ces initiatives et elle a co-fondé depuis un cinéma éphémère à Toulouse : La Forêt électrique.

Elle est venue nous parler de son voyage et de son rapport à l’Europe.

 

 

Par Violette Chalier

%d blogueurs aiment cette page :