28 mai 2019. Il est neuf heures. Il fait encore frais dehors mais, à l’intérieur du Bistrot des Fauves, les effluves de café et la bonne humeur des serveur.euses sur un léger fond musical réchauffent les cœurs encore cernés. Dans cette ambiance chaleureuse, nous, Violette et Emma, armées d’un magnétophone, avons pu converser avec Muriel Salle, inspirante féministe. Activiste passionnée par son travail d’historienne des du genre et de la médecine et de formatrice auprès d’enseignant.e.s du primaire et du secondaire, Muriel Salle nous a suspendues dans le temps, conviées à sa bulle de sagesse et de simplicité, au sein de laquelle nous vous invitons à pénétrer, écouteurs ou casque aux oreilles.

A quelques jours de l’European Lab, nous commençons par aborder l’activisme de l’intime, une philosophie de l’action féministe politisant les sphères de l’intimité, et par questionner les évolutions et usages militants des technologies nouvelles de l’information et de la communication.

Par le biais des expériences associatives et professionnelles de Muriel Salle, nous discutons ensuite des dynamiques de mises en réseaux et de diffusion des savoirs, ainsi que des mouvances féministes contemporaines, leurs fondements inclusifs et transgénérationnels, leurs actions et objectifs d’empowerment. Avec elle, nous ne craignons pas d’aborder le féminisme comme une lutte égalitariste, un combat de femmes, d’héroïnes du quotidien, mères, sœurs, proches, lointaines, voisines, passantes et inconnues ordinaires que l’universitaire s’active à visibiliser au côté de l’association Femmes ici et ailleurs.

Avant de conclure sur l’actualité européenne, nous avons essayé de mieux comprendre l’expérience féministe de l’historienne dont les péripéties, plus intimes, révèlent à merveille l’héroïne qui s’éveille chaque matin en elle.

 

 

Référence : Arte radio Un podcast à soi, numéro 12 : Les femmes sont elles des hommes comme les autres ?

https://www.arteradio.com/son/61660501/les_femmes_sont_elles_des_hommes_comme_les_autres_12

 

Par Emma Gueller et Violette Chalier

%d blogueurs aiment cette page :