Jeudi dernier avaient lieu les premiers matchs de nos associations sportives en championnat universitaire. Les rencontres se sont disputées dans les différentes halles de sport de Bron, habituellement aussi bruyantes que le stade Louis II un samedi de novembre.

 

Retour sur les résultats des différentes équipes :

 

Hexa’Gônes :

L’équipe masculine a passé une soirée tranquille, en tout cas sur le terrain, en disposant facilement de l’équipe 1 de l’ESA avec une victoire en 3 sets (25-14 ; 25-15 ; 25-14). Ces conditions auront été idéales pour permettre au groupe d’engranger de la confiance et de cibler les points à travailler lors des prochains entraînements, comme les blocs et le placement défensif. Le début de saison est donc très positif car après avoir dû opérer des sélections pour faire face au nombre important de personnes présentes lors des premiers entraînements, aussi bien chez les filles que chez les garçons, l’équipe actuelle a tout l’air d’un bon cru.

 

 

 

Lyonn’Aces:

Les féminines, à l’instar de leurs homologues masculins, ont su s’imposer facilement face à une faible équipe de Lyon 2 sur le score de 3 sets à 1, malgré des conditions défavorables sur le bord du terrain. En effet, la présence d’une arbitre plutôt partiale venant de Lyon 2 (y aurait-il un lien entre les deux ?) et d’une coache adverse assez active et disposant d’un capital fair-play assez faible, auraient pu déstabiliser nos Lyonn’Aces qui s’en sont malgré tout sorties à merveille et ont donc parfaitement lancé leur saison.

 

 

 

Harlem Gones Trotters (équipe féminine) :

Un premier match compliqué mais qui laisse voir de belles promesses pour la suite. Les Harlems affrontaient une équipe de Lyon 1 Santé, supérieure sur le papier (descendant de première division), avec un groupe sans grand repère collectif. Le défi était donc de taille mais les filles ont su imposer leur envie et leur engagement à la supériorité technique de leur adversaire. Le début de match futcompliqué mais les coéquipières des co-capitaines Emma Gratton et Eva Vaucher auront su inverser la tendance pour venir finalement échouer à 4 petits points (41-45). Rageant, mais de bon augure.

 

 

Harlem Gones Trotters (équipe masculine) :

C’est de la déception qui prédominait pour l’équipe masculine à l’issue de ce premier match perdu 5464 face à Lyon 2. Les Harlems auront vécu un premier quart compliqué, dominés par une équipe très physique et engagée. Les 24 points encaissés durant ce quart-temps illustrent bien ce début de match manqué. Néanmoins, ils auront su redresser la barre en seconde période en faisant jeu égal avec leur adversaire grâce à un changement tactique (passage d’une défense individuelle à une défense de zone). Cette réaction positive et le retour de plusieurs absents lors du prochain match ne laissent pas de doute sur l’obtention d’une première victoire sous peu.

 

 

HooliGones :

Nous ne pouvions pas évoquer les premières rencontres universitaires sans parler du public venu en masse encourager nos équipes, sous l’impulsion des Hoolis, des Gonasses et de la fanfare, qui auront répondu à toutes les attentes avec ce premier apéro supporting. Les deux gymnases investis par nos supporters auront été réchauffés par l’arrivée d’un véritable kop rouge et bleu, leurs murs tremblant plus que le Groupama Stadium un jour de match. L’ambiance aura eu pour mérite d’entraîner un craquage chez la coache de volley de Lyon 2, sûrement habituée à des jeudis soirs plus calmes, accusant le vacarme venant du terrain d’empêcher la communication chez ses joueuses, ce qui aurait entraîné leur défaite. Dommage pour elles. L’autre grand fait d’armes de la soirée aura été un autre craquage, de fumigènes cette fois-ci, à l’issue des rencontres entraînant l’enfumage du gymnase des volleyeurs et qui laissera sûrement un souvenir impérissable chez nos chers coachs de Lyon 2.

%d blogueurs aiment cette page :