Si vous aussi vous voulez vous évader de la grisaille stéphanoise, ou bien de votre camarade Stanislas qui vous raconte une énième fois comment il a fait pour finir en tête-bêche avec Jean et Arthur dans le même lit après la dernière soirée du BDS, allez voir ce qu’il se passe de l’autre côté du Rhin. Partez découvrir l’une des plus grandes capitales européennes, ville emblématique de la guerre froide, divisée pendant près de 30 ans. Véritable bouillon culturel, la chute du Mur a entraîné le développement de nouvelles formes d’art et d’expression, le graffiti étant l’exemple le plus significatif. Mais comment parler de Berlin sans parler aussi de la culture Techno, véritable religion dont les fidèles passent parfois l’ensemble du week-end en clubs, à danser. On y trouve également de grands lieux de mémoire, de la barbarie nazie avec le mémorial de l’Holocauste ainsi que de la division de la ville avec East Side Galery et ses graffitis ou bien encore le Checkpoint Charlie.  En bref, entre festivités et visites alternatives votre séjour risque d’être bien occupé. 

 

East Side Gallery

 

Si vous aussi vous optez pour une visite hivernale ne soyez pas frileux, le baromètre ne s’affole pas beaucoup ici. En arrivant vous pouvez allez vous balader du côté de East Side Gallery afin d’admirer, sur plus d’un kilomètre, ce qu’il reste du Mur de Berlin et tenter d’imaginer l’étrange cohabitation de deux mondes à la fois proches et étrangers. Tout au long de votre parcours vous découvrirez de nombreux graffitis dont certains très célèbres, comme Le baiser de l’amitié entre Léonid Brejnev et Erich Honecker, ex dirigeant de la RDA ou bien encore celui de la Trabant, voiture emblématique de Berlin Est, fracassant le Mur. Tous ces messages de paix devraient bien réussir à vous réchauffer du froid berlinois. Dans un tout autre registre, vous pouvez ensuite vous diriger vers l’arrondissement de Mitte pour découvrir les grands monuments de l’ancien Berlin. Allez admirer l’imposante porte de Brandebourg puis le Palais du Reichstag et son dôme de verre qui se trouve juste à quelques pas.  Enfin si il n’est pas trop tard et que vous n’êtes pas morts de froid, vous pouvez découvrir un des lieux de mémoire les plus étonnant et chargé d’émotion de la capitale allemande, qui se situe aux abords de la Potsdamer Platz, le Mémorial aux juifs assassinés d’Europe. Prenez le temps de vous recueillir au milieu des centaines de stèles grises, situées sur l’ancienne zone de No man’s land autour du Mur, évoquant l’atrocité des crimes nazis avec puissance. 

 

Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe

 

Voici un trajet possible parmi tant d’autres. Ayez bien en tête que la ville s’étale sur 892 km2 et qu’il est par conséquent compliqué de réussir à découvrir l’ensemble de ses grands lieux en un week-end. Toutefois, n’ayez pas peur des grands trajets car le réseau de transports en commun est diversifié et assez rapide. 

Après cette longue journée riche en découverte, il serait étrange que la soif ne vous gagne pas et ne vous pousse pas à vous poser cette question lancinante : « Bon, on sort où ce soir ? ». Ne paniquez pas, vous devriez sans doute réussir à trouver une soirée. En effet, Berlin est le lieu prisé des danseurs aguerris ou autres « pistos » avec ses innombrables clubs et sa vie nocturne sans fin. Vous en trouverez pour tous les goûts mais désolé pour ceux qui n’aiment pas la musique « boum-boum », vous êtes sérieusement mal tombés. Le choix est grand : Watergate, Trésor, Berghain, KitKat et j’en passe. Je vous conseille le site Resident Advisor qui recense tous les clubs et fêtes de musiques électroniques, pour trouver la soirée parfaite. Pour les plus motivés qui voudraient accéder au si célèbre Berghain, temple de la techno, comptez au minimum trois heures de queue dans le froid au terme desquelles il faudra affronter l’épreuve tant redoutée du physio. Ne soyez pas surpris si les photos sont interdites ou que l’on vous prend votre téléphone à l’entrée, c’est la norme ici. Ce qui se passe à Berlin reste à Berlin. En bref, la vie nocturne berlinoise regorge de scènes et de styles des plus variés prônant des valeurs de respect, de tolérance et d’ouverture aux autres. Laissez vos préjugés à la maison et partez à la découverte de ce monde de la nuit exceptionnel.  

 

Vue du dernier étage de Whombat’s Berlin

 

18h30, réveil difficile et gueule de bois présente. Ne vous laissez pas abattre et concoctez vous un petit programme de récupération. Si l’envie vous prend d’aller faire quelques achats, vous trouverez surement le quartier qui vous intéresse. Dans un premier temps, dirigez vous du côté d’Alexander Platz non loin de l’emblématique tour de la télévision, la Fersehturn. Vous arriverez sur une grande place entourée de grandes enseignes très accessible en transport en commun. Autre possibilité, retournez sur vos pas de la veille, toujours dans l’arrondissent de Mitte vers la Potsdamer Platz où se situe l’un des plus grands centres commerciaux de la ville, le Mall of Berlin. Vous devriez bien y trouver quelque chose. Pour ceux effrayés par la simple pensée de s’enfermer dans ces gigantesques complexes, ne paniquez pas, un tout autre programme est possible. Berlin est remplie de friperies les plus différentes les unes des autres qui devraient vous permettre de vous relooker en véritable Berliner. Une des friperies qui devrait vous plaire se trouve dans l’arrondissement de Bergmannkiez, c’est le Picknweight Vintage kilo store. Vous en trouverez pour tous les goûts. Mais si vous recherchez des friperies plus conceptuelles ou plus spécialisées dans certains styles vous devriez surement trouver ce qui vous plait. N’hésitez pas à demander à votre hôtel/auberge/Airbnb ou plus simplement à chercher sur internet. J’aurais juste une adresse à conseiller aux amoureux du Kimono, la friperie Aura sur la Sanderstrasse. 

 

Potsdamer Platz

 

Comment quitter Berlin sans une découverte du graffiti ? En soi, il n’est pas obligatoirement nécessaire de se rendre à un endroit spécifique pour découvrir la culture graffiti de Berlin, vous en trouverez partout en vous baladant à n’importe quel endroit. Cependant, je vous conseille fortement de vous trouver un lieu sympa. Une des options qui s’offre à vous est de faire un tour de la ville avec Alternative Berlin. Rendez-vous sur leur site et choisissez le tour de la ville qui vous convient car il en existe plusieurs. Si vous arrivez à la fin du séjour et que votre porte monnaie devient de plus en plus léger, pas de panique, l’organisme propose des tours de la ville et de ses lieux underground à prix libre. Vous n’aurez qu’à donner la somme de votre choix au guide à la fin du circuit. Dernier avantage, les tours sont assurés par des habitants de Berlin et varient en fonction du guide du jour. Dans le cas où le tour ne vous intéresserais pas, il existe énormément d’endroits à découvrir seul. Non loin de moi la prétention de connaître tous les spots chanmé de Berlin mais je peux tout de même vous livrer quelques adresses. Tout d’abord, je vous conseille de vous arrêter à la station de U-banh Jannowitzbrücke et de remonter la Spree en direction du club Kater Blau où vous pourrez découvrir des sortes de squats sur les rives avec des bars, des galeries d’expositions et de larges murs recouverts de graffiti. Si vous continuez plus loin, vous tomberez sur le Yaam, club et bar de jour où vous pourrez siroter votre bière au bord de l’eau. Enfin si vous en voulez encore, rendez-vous à la station Warschauer Strasse pour découvrir Raw Temple, lieu alternatif très intéressant. En effet cette ancienne friche comporte un bar, un skatepark, un restaurant, une galerie et de nombreux graffitis. 

 

Mörchenpark

 

Voila mon guide non-exhaustif pour visiter cette si belle capitale allemande. J’espère que celui-ci pourra vous guider dans un éventuel voyage ou bien que sa lecture vous aura plus simplement captivé. Un dernier mot, profitez de cette ville incroyable dont la culture est immensément riche, et surtout ouvrez vous à tous les horizons. 

 

Yaam sur les rives du Spree

%d blogueurs aiment cette page :